MATERIEL ET SYSTÈMES DE CHAUFFAGE ATEX (Chauffage pour zones à risques – ADF)

Document au format Pdf :

pdfELMESS presentation  (cliquer sur la zone de texte en bleu ci-contre ou sur l’icône pour accéder à la présentation)

Des milliers de références à travers le monde, 69 années d’expérience pour Elmess (depuis 1945) et 25 années d’expérience pour BCF (1989) nous permettent de vous proposer la meilleure solution technique avec une qualité de tout premier ordre (Deutsche Qualität !) et des prix compétitifs à qualité égale.

logo-ATEX

Depuis juillet 2003, les nouveaux matériels installés doivent obligatoirement répondre à la directive de 94 :

la directive 94/9/CE concerne la conformité de l’installation d’un nouvel équipement dans son environnement industriel. Le marquage indiquant la conformité de cet équipement se décompose en trois parties – exemple de marquage : II 2 G/D :

  • la première partie indique son lieu d’utilisation (I pour les mines, II pour les industries de surface telles la chimie, la pétrochimie, …) ;
  • la deuxième partie indique la catégorie : 1 pour du matériel implantable en zone 0/20 ou moins, 2 implantable en zone 1/21 ou moins et 3 implantable en zone 2/22 ;
  • la troisième partie indique le type de zone (G pour les zones gaz (0, 1, 2), D pour les zones poussières (20, 21, 22)).

Les Atmosphères explosibles ATEX consistent en un mélange avec l’air de substances inflammables sous forme de gaz ( G = Gas = GAZ):

  • Zone 0 – présente en permanence
  • Zone 1 – occasionnellement
  • Zone 2 – courte durée

Les Atmosphères explosibles ATEX sous forme de nuage de poussière combustibles ( D = Dust = Poussieres):

  • Zone 20 – présente en permanence
  • Zone 21 – occasionnellement
  • Zone 22 – courte durée

La température maximale de surface :

  • T1 : 450 °C
  • T2 : 300 °C
  • T3 : 200 °C
  • T4 : 135 °C
  • T5 : 100 °C
  • T6 : 85 °C ( Cela signifie, en cas d’incendie, pour une armoire T6 contenant des produits inflammables, que la température de cette armoire ne dépassera pas 85 °C )

Pour le matériel électrique, un complément permet d’identifier le mode de protection : exemple : EEx d IIC T6.

  • La première partie correspond au fait que l’équipement répond à la norme CENELEC (européenne). Le code Ex correspondant à la norme CEI (internationale).
  • La deuxième partie est une ou plusieurs lettres comme « d » pour un appareil antidéflagrant, « e » pour sécurité augmentée, « ib ou ia » pour sécurité intrinsèque, mais aussi « m », « q », etc.
  • La troisième partie indique le groupe de gaz :
Groupe Gaz de référence Énergie minimale d’inflammation
I méthane 300 µJ
IIA propane 240 µJ
IIB éthylène 70 µJ
IIC dihydrogène et acétylène 17 µJ

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A8glementation_ATEX